Mon bilan naturo #1 en 2019 : accepter de transiger avec mes propres règles


Mon chemin de vie, Naturopathie / samedi, avril 13th, 2019

Trouver son équilibre, j’en parlais le jour de mon 37ème anniversaire. Tromper le dégoût de soi, l’insatisfaction chronique, le jugement permanent, qui toujours (me) guettent. Je bénis la naturopathie, qui me donne les clés de compréhension du fonctionnement de mon corps. Mais je voudrais parfois ne rien savoir pour ne pas culpabiliser quand j’enfreins les règles du vivant, mes propres règles.

Sans viande, alcool, sucre et tabac pendant six semaines

Mi-avril, je vous propose un premier « bilan naturo » trimestriel de 2019. D’abord, dans mes plans pour cette année, je m’étais (nous nous étions, avec mon mari) fixés des objectifs « Knap », en référence à Georgia Knap, cet hygiéniste français du début du XXème siècle, qui prônait une alimentation sans viande, alcool, sucre et tabac. Au premier trimestre 2019, il était question de ne consommer aucun de ces quatre produits acidifiants, pour une détox profonde au cœur de l’hiver.

Nous avons « tenu » six semaines environ, soit la moitié du challenge. Depuis mi-février, il nous arrive de boire un peu de vin (un ou deux verres une ou deux fois par semaine), de prendre un dessert au restaurant, d’acheter une plaque de chocolat pour la maison ou de consommer de la charcuterie. Exemple de saison en Alsace : asperges blanches aux deux jambons (avec mayonnaise, miam !). Malgré quelques envies, après un verre de vin ou dans des situations habituellement propices, j’ai tenu bon sur la cigarette occasionnelle, qui ne passera plus jamais par moi. De ça, je suis plutôt fière.

L’herbe de blé plus efficace que le bouleau sur l’acné

En parallèle de ces évictions respectées un temps, j’ai tenté de maintenir un bon équilibre alimentaire, avec plus ou moins de bonheur. Pratiquante régulière du jeûne intermittent (deux repas par jour), attentive au contenu de mon assiette et à la proportion de végétal que j’y mets, attentive aussi à la pratique d’un peu d’exercice physique quotidien (entre 10 minutes et plusieurs heures), course à pied, marche ou yoga, j’ai pourtant repris un kilo en trois mois. Il ne s’agit pas d’une fluctuation passagère, mais d’un « vrai » kilo installé, que j’attribue surtout à mon stress et aux compulsions alimentaires relatives qu’il entraine.

A noter aussi, mes histoires de boutons, que vous avez pu suivre ici. J’ai fait plusieurs tests : l’urinothérapie (j’en reparlerai), l’arrêt des laitages, la prise de tisane (bardane, achillée millefeuille…), la consommation d’herbe de blé et de sève de bouleau, l’hydratation à l’eau de bleuet, les huiles de germe de blé ou de jojoba… Pour le moment, c’est le nettoyage intestinal grâce à l’herbe de blé, associé au milieu de cycle et à la prise d’achillée, qui me semblent produire les meilleurs résultats. Ces derniers jours, alors que j’ai troqué l’herbe de blé pour le bouleau, que je suis en période de règles et que j’ai mangé du fromage dans la semaine, je fleuris à nouveau.

Transiger, ne pas me battre

De même, je crachote et me mouche depuis quelques jours : combo fatigue + pollen + fromage/alcool/charcuterie ? Les allers-retours parisiens, le stress et la pression que je me mets toute seule, les changements de température ou d’heure, ont achevé le travail. Du mucus bien jaune dans les cavités nasales et les bronches, cela faisait des années que cela ne m’était pas arrivé.

Comment réagir à tous ces signes ? Me battre la coulpe ? Monter un programme pour me « reprendre » ? La réponse est plus subtile et se situe sur un autre plan. Pour « tenir » pendant cette année d’examen, l’année de parution de mon premier livre, une année où les défis quotidiens, relationnels, financiers, intellectuels ou professionnels se succèdent, j’ai à cœur de ne pas me mettre la barre trop haute. De respirer, de faire des pauses, de transiger, de ne pas me battre. Contre-intuitif pour moi, mais si libérateur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *