Minimalisme & porte-monnaie : notre nouveau défi « 10 mois sans achat »


Désencombrement & minimalisme, Mon chemin de vie / mardi, janvier 29th, 2019

Vous qui avez suivi notre défi d’un an « sans objet sans déchet », vous serez peut-être surpris de nous voir redémarrer une telle expérience si peu de temps après la fin de la première. La décision a été prise très vite, ces derniers jours, après inspection de nos placards et de nos comptes en banque. Verdict : nous avons de tout, en quantité tout à fait suffisante. Seul nous manque le cash nécessaire pour être à l’aise au-delà du 15 du mois. Et ce, depuis que nous avons investi dans notre appartement, en même temps que nous finançons, depuis bientôt trois ans, ma formation de naturopathe à Paris (ouf, bientôt terminée !). C’est notre côté « gilets jaunes » à nous…

Difficultés à sortir ma carte de crédit

Même si, comme prévu, nous n’avons pas foncé dans les boutiques acheter des tombereaux de choses inutiles dès le 1er septembre 2018, à la fin de notre période SOSD, nous avons néanmoins fait quelques achats, pas toujours à 100% nécessaires : jeans neufs pour les adultes, bouquins perso et journaux achetés en gare, jouets et papeterie pour les enfants à Noël… J’ai eu beaucoup de difficultés à sortir ma carte de crédit pour m’acheter des fringues (une robe et un gilet de fête quand même, deux paires de collants, deux tenues de sport et un pyjama), ce qui ne m’a pas empêché de passer du temps dans les magasins, un peu plus que je ne l’aurais voulu.

Résultat : nous avons besoin d’appuyer à nouveau sur « pause ». Ne pas avoir à nous poser de questions, épargner ce qui peut l’être, retrouver une totale sobriété qui nous sied très bien. A la fois vivre à plein notre minimalisme et ne pas dépenser en vain nos rares deniers. Et ce, du 1er février (ce vendredi) au 30 novembre 2019. Pourquoi 10 mois ? Parce que fin novembre, ma formation sera terminée, les examens passés, que nous aurons rentré suffisamment de sous d’ici là et que nous souhaitons laisser la porte ouverte à quelques potentiels achats matériels autour de Noël (bougies, petits cadeaux…).

Une année encore plus joyeuse, libératrice et écolo !

Comment cette année 100% minimaliste va-t-elle fonctionner ? Comme la précédente (avec les mêmes exceptions scolaires et professionnelles), ai-je envie de dire, mais encore plus joyeuse, libératrice et écolo, forcément ! Nous avons déjà une belle expérience derrière nous, aucune crainte d’aucune sorte donc. Nous savons que nous ne manquerons de rien, que même avec le strict minimum, plus encore avec le strict minimum, nous ressentirons très fortement les liens qui nous unissent, les passions qui nous font bouger et créer, les dizaines de possibilités qui s’offrent à nous chaque jour.

S’astreindre à ne consommer que des produits alimentaires, au-delà de la dimension écologique, énorme !, c’est aussi pour nous la certitude de pouvoir partir en vacances cet été, légers et sereins, de ne plus nous poser de question, ni sur le coût carbone de tel ou tel achat, ni sur notre capacité financière à vivre la vie qu’on veut. Les temps de transition, de reconversion professionnelle, les investissements immobiliers, les formations, les voyages… sont autant de moments privilégiés pour se couper du matériel superfétatoire et du marketing, en évitant consciencieusement, autant que faire se peut, les centre-villes transformés en temples du shopping.

Dimanche en politique – France3 Alsace – 13/01/19 (capture MH)

Pour revoir l’émission Dimanche en politique consacrée aux soldes sur France3 Alsace, à laquelle j’ai participé le 13 janvier 2019, c’est par ici. J’y évoque l’importance de réfléchir à chacun de ses achats, à n’acheter que ce dont on a vraiment besoin, à privilégier, notamment dans l’habillement, des marques écologiques et éthiques, idéalement françaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *