Mes astuces pour des vacances minimalistes et pas (trop) chères


Désencombrement & minimalisme, Zéro déchet / jeudi, juillet 18th, 2019

Il y a quelques temps, j’ai été interviewée par une journaliste de l’hebdo La Vie, sur le thème des vacances écolos (article de juin 2019 à lire ci-dessous). Ecologie et vacances : deux concepts dont l’assemblage ne va pas forcément de soi, tant la mise au vert est généralement synonyme de lâcher-prise et d’exceptionnel. Un temps de relégation aux oubliettes de nos engagements citoyens, de presque toutes nos bonnes habitudes… ou pas !

Il faut l’avouer, mes proches et moi sommes plus laxistes en vacances, sur le zéro déchet par exemple, difficile à pratiquer à 100% loin de ses commerces habituels et de sa cuisine. Je veille néanmoins à limiter au maximum les achats en totale inadéquation avec nos valeurs. Nous conservons une alimentation fraîche et brute à 70%, consommons bio au maximum, achetons des aliments avec le moins d’emballage possible, évidemment. Pour ce faire, j’emporte quelques contenants, mais également, à bord du camping-car, des sacs réutilisables, ce qu’il faut d’ustensiles de cuisine (un fait-tout, une poêle, une planchette, des bons couteaux…) pour se passer de produits industriels.

Des livres de bibliothèque, pas de matériel de loisir

Malgré cet équipement nécessaire, nous restons minimalistes en vadrouille. Les vêtements sont prévus pour une semaine, à charge pour nous de trouver où les laver quand le linge sale déborde. Pas de jouets de plage et autres accessoires (attention néanmoins à ne PAS oublier les lunettes de plongée de mon fils : j’en rachète quasiment tous les ans…!), les loisirs sont surtout faits de balades, de découverte, de nage, de lectures. Pour limiter les frais de bouquins en route, passage obligé par la médiathèque avant de partir (notamment pour les enfants, qui « consomment » beaucoup). Personnellement, j’emporte toujours un mix entre livres entamés à terminer, essais et romans, guides touristiques et livres d’histoire sur le lieu que l’on découvre (soyons honnêtes : mes Guides Verts bretons resservent tous les ans).

Notre budget étant serré cette année, les vacances à rallonge sont un peu raccourcies, nous ferons du camping (car) sauvage plutôt que des arrêts en camping, souvent chers en bord de mer. Objectif : visiter nos amis et passer du temps en famille, dans la région qui nous plait tant, la Bretagne. Je fais attention aussi aux kilomètres et au diesel : après avoir traversé la France, nous ferons des sauts de puce (pas de zigzags, mais un cercle) et éviterons les autoroutes.

Faire les marchés sur place et manger frais !

Minimalisme encore : pas la peine d’emporter avec nous des tonnes de nourriture. Nous privilégions les marchés sur place, les producteurs et, éventuellement, les supermarchés (qui sont les mêmes partout !). Idem : on jette un œil à la météo avant de prendre tout ce qu’il faut pour la canicule et pour les journées à 15° (en fonction de la destination ! En Bretagne, il faut les débardeurs, robes de plage et les vestes imperméables). Chacun part avec une paire de sandales, une paire de baskets et une paire de tongs, that’s all. Pas de chaussure ou de robe de soirée, de maquillage ou de trousse de secours : je prends le minimum vital, quelques huiles essentielles, un désinfectant, un anti-moustique et un tire-tique.

Attention également au syndrome « je rapporte un peu de Bretagne/Provence/Corse avec moi » : le chouchen ou les salicornes n’ont jamais meilleur goût qu’au bord de l’océan, de même que le rosé provençal n’a plus aucun intérêt servi au balcon de votre appart’ strasbourgeois ou parisien. Pas de « souvenirs », ni espadrilles, ni marinière si vous n’en portez jamais au bureau ! Achetez plutôt des biscuits au beurre, ça fera toujours plaisir aux enfants un goûter de rentrée.

Voilà, je pars quatre semaines, dont une et demie pour le boulot. Je mets le site en veille et n’assure aucune consultation en naturopathie jusqu’au 26 août inclus (reprise le mardi 27). Vous pouvez toujours me joindre par mail ou sur les réseaux, mais je ne posterai pas grand-chose ici ou là.

Un bel été à tous ! 🙂

Une réponse à « Mes astuces pour des vacances minimalistes et pas (trop) chères »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *