Le yoga, l’écologie, la formation Sivananda et moi


Mon chemin de vie, Naturopathie / vendredi, juin 14th, 2019

Le Cenatho n’est pas encore tout à fait derrière moi (un dernier séminaire en juillet et plusieurs examens à l’automne) que je bouillonne d’impatience à l’idée de ma prochaine formation… en yoga ! Je compte m’inscrire pour une session de teacher training course (TTC) d’un mois en janvier 2020, à l’ashram Sivananda d’Orléans. Non que je sois une pro de la discipline, loin s’en faut, mais l’idée d’aller passer plusieurs semaines à progresser, apprendre à enseigner les bases et vivre le yoga (méditation quotidienne, végétarisme, asanas en intensif…) me comble d’enthousiasme !!

Des filles parfaites dans des postures impossibles ?

Il y a 4 ans, avant de me former à la naturopathie et de découvrir (un peu) le yoga, j’avais cette image d’un « sport » de souplesse, soit trop lent, soit trop douloureux (en fonction du niveau), avec des filles parfaites en leggings lycra (genre Kino MacGregor sur Instagram) et des postures impossibles. Bon, on ne va pas se mentir, vous pouvez voir/ressentir cela dans certains cours ou sur les réseaux sociaux, mais sur le fond, le yoga est bien plus et bien autre chose que cela.

Progressivement, j’ai pris conscience de cette richesse, de cette profondeur du yoga, à la fois proche de moi/nous et exotique. Qui, par une pratique quotidienne, apporte sérénité de l’esprit et santé du corps, souplesse (j’en ai pourtant bien peu !) et gainage musculaire, recentrage physique et psychique. Un vrai cadeau. Au fil de ces dernières années, j’ai fréquenté plusieurs studios de yoga et suivi les cours de plusieurs profs. Bien sûr, j’ai également lu quelques livres sur le sujet, parmi lesquels « J’apprends le yoga » d’André Van Lysebeth (un classique !).

C’est « Yoga, une histoire-monde » de Marie Kock (La Découverte) qui m’a permis d’avoir une vision d’ensemble possible de l’univers du yoga. Cette lecture passionnante m’a confortée dans mon choix de la France et des centres Sivananda pour suivre une formation plus poussée, malgré les prix plus attractifs des teachers trainings en Inde, ou sont parti.es et partent encore se former plusieurs de mes copin.es naturopathes. En effet, les prix de ces formations intensives d’un mois passent presque du simple au double (de 1500€ à 2500€ environ) entre l’Inde et la France.

Dépaysement intérieur : rythme et pratique, hors de chez moi

Qu’est-ce qui m’a décidée à payer plus cher ? D’abord, ce qui m’attire – dans un premier temps – n’est pas le dépaysement extérieur (l’Inde et ses odeurs, ses couleurs…) mais le dépaysement intérieur : se lever chaque jour à 5h30, méditer et manger frugalement, faire 4h de yoga au quotidien, loin de ma famille, loin de mon travail, dans un univers tout entier dédié à la pratique et à l’introspection.

Ensuite, j’ai décidé il y a quatre ans de ne plus prendre l’avion que si cela valait vraiment le coup. Or, j’estime que ce n’est pas le cas cette fois-ci : ce n’est pas l’Inde qui m’appelle, mais la pratique, que je peux trouver à portée de train. Marc, les enfants et moi aurons d’autres occasions de voyager tous ensemble, la liste des pays que chacun veut voir absolument étant déjà bien trop longue…

Me convaincre que je ne suis pas indispensable

Enfin, des amies du Cenatho m’ont fait l’éloge du centre Sivananda de Paris et, alors que j’hésitais encore, une accompagnatrice de jeûne alsacienne m’a également raconté avoir fréquenté l’ashram d’Orléans l’année dernière ! Pas de hasard : la voie était tracée pour moi. Restait à me convaincre qu’enfants et mari pourraient survivre sans moi pendant quatre semaines… Le plus dur.

Après quelques temps de réflexion, maintenant que la décision est prise et que mes proches sont ok avec elle (un peu trop facilement ok ?), je reste seule avec mes angoisses : vais-je supporter le rythme ? Suis-je au niveau ? Les enfants vont-ils s’en sortir sans moi ? Ne vont-ils pas trop me manquer…? Autant de questions auxquelles je n’aurai pas de réponses avant d’avoir sauté le pas… dans six mois !

Pour l’anecdote : je suis tombée en amour pour la chaîne Youtube de Yoga with Adriene ! A tester absolument :-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *