[Appel à témoins] Vous qui avez quitté le père de vos enfants


Celles qui partent / jeudi, janvier 10th, 2019

Quand je suis partie, quand j’ai quitté leur père, mes enfants n’avaient que 4 ans et 2 ans et demi. « Si petits », c’est ce que je ne cessais de me répéter, culpabilisant à mort, mais déterminée, tellement sûre de mon choix que j’en étais coupée de bon nombre de mes (autres) émotions. C’était il y a 6 ans.

Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, mais cette réalité, ce couple parental que je forme toujours avec mon ex-mari, nous continuons, bon an mal an, à le faire vivre. Nous communiquons autant que faire ce peut, transigeons, construisons, malgré le passif, les rancœurs et les souffrances. Cette relation nouvelle, pour le « bien » des enfants, pour le nôtre aussi, c’est l’angle mort de cette histoire, de toute cette histoire à laquelle on ne se/nous prépare pas à l’annonce d’une grossesse…

Un livre et des podcasts

Depuis 6 ans, je vis cette situation personnelle et familiale et, dans le même temps, je ne cesse de rencontrer des femmes dans le même cas que le mien. Une synchronicité parfois bluffante. Ces femmes, des amies, des connaissances, les sœurs ou les ex- de mes amis garçons, vivent les choses différemment, bien sûr, mais les ressorts de leur histoire sont les mêmes, les craintes, la honte, l’euphorie, les exigences de leur nouvelle situation, sensiblement identiques.

Si bien que, (presque) depuis 6 ans, je veux écrire sur ces femmes, sur notre expérience, nos techniques de (sur)vie, sur ce nouveau départ et ce qui vient après. Un livre qui raconterait ces trois étapes : faire des enfants avec un homme, s’en séparer, pourquoi et comment, et continuer à vivre cette parentalité avec lui, sur 5, 10 ou 20 ans. Raconter les premiers temps de la rupture, la colère et la douleur, puis la forme de coopération qui se met en place dans la durée, quand chacun « refait sa vie » de son côté (ou pas).

Versailles – printemps 2017 (Photo MH)

En même temps que je travaille à ce livre, désormais mûr et brûlant de s’écrire, je veux vous donner la parole, à vous qui quittez ou avez quitté le père de vos enfants, quelles qu’en soient les raisons, quelles qu’en soient les modalités. Je veux vous la donner dans ce livre à venir, mais aussi dans des podcasts, un peu sur le modèle de ceux de Pénélope sur le Journal intérieur. Ces podcasts, comme vos témoignages écrits, seront anonymes, vous ne serez pas nommées, même s’il s’agira de votre histoire, de votre voix.

Déculpabiliser, informer et comprendre

Le but de ce travail, de ce chemin que je souhaite que nous fassions ensemble, est triple :

  • déculpabiliser les femmes, comprendre leurs/vos motivations profondes, parfois inconscientes, qui vous/nous poussent à rompre,
  • donner des pistes de réflexion et des informations concrètes à celles qui ont peur, qui sont perdues, qui ne voient pas le bout du tunnel,
  • parler de l’après, des enfants, des modes de garde, de la façon dont on reconstruit sa vie, dont elle peut devenir belle et pleine du nouveau sens de « soi ».

Si vous êtes partante pour participer à cette aventure, n’hésitez pas à me contacter par mail (contact@mariehoffsess.com) ou téléphone (06 70 48 98 63). L’enregistrement dure une heure environ. Je peux venir jusqu’à vous, un peu partout en France, ou vous recevoir chez moi, à Strasbourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *